Primo-accédant : conseils pour bien choisir son prêt immobilier

Bien choisir son prêt immobilier

Vous souhaitez devenir propriétaire pour la première fois ? Sachez qu’il existe différentes aides financières et prêts immobiliers dédiés aux primo-accédants. Tour d’horizon de ces avantages parfois méconnus !

Les prêts immobiliers destinés aux primo-accédants

Parmi les principaux prêts destinés aux primo-accédants figure le PTZ, ou Prêt à taux zéro. Accordé sous conditions de ressources, il permet de financer une partie de l’achat immobilier et doit obligatoirement être complété d’un autre prêt bancaire. Autre condition nécessaire pour en profiter : le logement doit obligatoirement faire partie d’un programme neuf, ou en Vefa (vente en l’état futur d’achèvement).

Le PAS, ou Prêt d’accession sociale, n’est pas destiné exclusivement aux primo-accédants mais permet de bénéficier de taux avantageux pour l’achat d’un bien immobilier, neuf ou ancien. Il est accordé sous conditions de ressources et son montant peut varier, tout comme celui du PTZ, en fonction du lieu de résidence. Notez que le PTZ et le PAS peuvent être cumulés !

Le Prêt action logement (ou ancien 1% logement), est un prêt immobilier à destination des primo-accédants, salariés du privé. Octroyé sous conditions de ressources, il permet de bénéficier d’un prêt à un taux très faible (1% en 2015) pour financer l’achat d’un bien ancien, neuf ou en Vefa.

Les prêts immobiliers destinés aux primo-accédants

Les logements neufs permettent dans certains cas aux primo-accédants de bénéficier d’une TVA réduite dans les zones ANRU (Agence Nationale de la Rénovation Urbaine). La TVA peut ainsi passer des 20% traditionnels à 7%, voire 5,5%.

Mais attention, cet avantage n’est accordé que sous conditions de ressources. Exemple de plafond pour un foyer constitué de 2 personnes à Paris ou en Île-de-France : 49 877 euros maximum de revenus par an.

 

Le guide du primo-accédant

 

Guides et conseils immobilier neuf